Siège de la CENI

Amadou Salif KEBE Président de la CENI

Siège de la CENI

CENI TV

Après le Ministère de l’Administration du territoire et la Société civile, le Président de la CENI en compagnie de tous les membres du bureau et de certains commissaires de l’institution était ce jeudi 14 septembre 2017 dans le QG (quartiers général) de la coalition des partis pour la rupture et le renouveau (CPR).

Au QG du CPR, l’honneur est revenu au coordinateur de cette coalition en la personne de Dr. Lansana Faya Millimono de présenter les différents partis politiques qui forment sa coalition.

En réponse, le trésorier de la CENI, Dr. Oumorou Sano a présenté la délégation de la CENI. Dans son allocution, le président de la CENI dira le bien-fondé de la démarche de son institution qui est selon lui une instance qui n’a de clients que les partis politiques de toutes obédiences. Aux dires de Me. Amadou Salif Kébé, la CENI se doit de venir vers les autres pour connaitre leurs attentes par rapport au processus électoral, mais aussi rétablir le fil de dialogue et rétablir le pont de confiance qui s’était coupé entre son institution et les acteurs politiques. 

« Au fil du temps, nous nous sommes rendus compte que la CENI et les acteurs politiques ne se connaissent pas. Cette situation a occasionné l’installation d’un climat de méfiance entre nous. Désormais, nous ouvrons grandement nos portes pour que des questions nous soient posées pour des réponses claires. Cette visite de courtoisie n’est que le début d’un long processus de collaboration étroite entre notre OGE et les partis politiques. Nous serons là pour répondre à toutes vos questions, il suffit que la question nous soit directement posée », a déclaré le Président de la CENI.

Dans sa réponse, le coordinateur de la coalition s’est dit très comblé par cette visite qui est une première dans l’histoire des organes de gestion des élections (OGE) en Guinée. Selon Dr. Faya Millimono, si la CENI avait mis dans ses habitudes de consulter les acteurs concernés par la chose politique, cela aurait pu éviter aux politiciens à se rabattre sur les médias pour dénoncer ce qu’ils ne comprenaient pas dans les actes posés par la CENI. Il ajoutera qu’il y a une question d’interdépendance entre la CENI et les partis politiques. 

« De par cette démarche, nous voyons que la CENI a un souci de transparence dans l’organisation des futures élections locales. Cette ouverture de vos portes nous va droit au cœur. Ne soyez pas surpris que le BL et les autres partis de la coalition viennent à chaque fois que cela est nécessaire poser des questions et beaucoup de questions sur ce que nous ne comprenons pas. Nous viendrons discuter sur la caution à payer pour la candidature aux prochaines élections locales. Nous sommes fiers de cette nouvelle dynamique de la CENI… », a souligné le leader du BL.

 

Aly Badara Condé