Bakary FOFANA
Siège de la CENI

Bakary FOFANA

Président de la CENI

Siège de la CENI

CENI TV

Dans le cadre du déroulement du chronogramme des élections à venir, le président de la CENI entouré de certains commissaires ont rencontré ce mercredi 8 juillet des ambassadeurs de la CEDEAO au siège de cette dernière au quartier à Landréah en banlieue de Conakry.

 Cette rencontre avait pour but d’échanger les points de vue sur les préparatifs de l'élection présidentielle à venir. Dans son exposé technique, madame Camara Djenab Touré dira de manière chronologique ce qui est entrain d’être fait depuis l’atelier de programmation de Kindia qui a donné le chronogramme électoral: la présidentielle et les communales. Il a été notamment fait mention avec force détail, le travail de dedoublonage en cours au site central de la CENI.

A sa sortie de la rencontre, l’ambassadeur du Sénégal en Guinée, président du groupe des ambassadeurs de la Cedeao (communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) a tout d’abord rappelé  qu’à l'issue de la 33ème session du Conseil de médiation et de sécurité (CMS) de l'institution sous-régionale tenue à Abuja, le Conseil a recommandé à toutes les commissions électorales de veiller à la mise à jour du fichier électoral des pays membres afin  d'éviter toute perte de confiance susceptible de perturber le processus. Il dira que la Communauté économique pour le développement des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a plaidé pour des élections apaisées au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Nigeria et au Togo en 2015.

Aux dires de son excellence  Léopold Diouf, son organisation s’est attelée  à inviter les Etats concernés à organiser des élections apaisées, ‘'libres et transparentes'', le CMS exhorte la Commission de la CEDEAO à assurer l'observation des différents processus électoraux et à organiser des missions appropriées pour appuyer les pays concernés.

Parlant de la CENI, l’ambassadeur dira que le groupe des ambassadeurs a eu assez d’informations surtout techniques par rapport à l’évolution du processus électoral en Guinée. "D’après les explications reçues, la CENI est entrain de faire du bon boulot sur le terrain. Nous avons compris par des explications claires et techniques que la CENI est prête pour la tenue des élections. Pour l’organisation matérielle des élections, la CEDEAO est prête à donner sa contribution sur tous les plans, sans compter notre implication politique pour le dialogue politique en Guinée", a confié le diplomate Sénégalais.

Pour sa part, le Directeur du Département Juridique et du Contentieux électoral de la CENI a indiqué qu’il était nécessaire de rencontrer les frères de la sous-région pour parler des préparatifs de la présidentielle à venir. "Les premiers à intervenir s’il ya problème en Guinée, c’est bien les frères de la CEDEAO. C’est justement pour prévenir des crises que la CEDEAO s’informe sur ce qui se passe. La CENI n’a pas manqué de dire aux ambassadeurs les avancées enregistrées dans le cadre du déroulement du chronogramme de la présidentielle..." a précisé Me Aamadou Salif Kébé.