Siège de la CENI

Amadou Salif KEBE Président de la CENI

Siège de la CENI

CENI TV

Le 28 novembre, l’équipe multimédia de la CENI a bouclé sa tournée en région forestière par la préfecture de Lola. Comme les autres villes du pays, Lola a reçu son lot de matériels informatiques.

Toujours dans le cadre de la mission de mise à jour de la cartographie des bureaux de vote et du lancement des opérations de gestion des candidatures. 

Le président de la CEPI, Labila Tokpa Bamba, a rappelé les outils informatiques et accessoires qu’il a reçus : « Nous avons reçu le matériel informatique avant-hier. Nous avons des difficultés pour les acheminer vers les CESPI. C’est pour cela que la mission qui est venue attend encore parce que Conakry doit réagir pour nous dire comment le matériel informatique doit parvenir à destination. Il faut aussi préciser que nous avons reçu les groupes électrogènes dans un état très lamentable. Les groupes sont grippés. Nous avons pris un mécanicien pour réparer ces groupes qui sont restés plus de deux ans dans les magasins à Conakry ».

Parlant de la cartographie des bureaux de vote, M. Bamba affirme que : « Nous n’avons pas eu pratiquement de relocalisation à faire ici, mais les réajustements il y en a eu. Par exemple, les bureaux de vote qui ont plus de 600 électeurs ont été réajustés pour respecter la norme du nouveau Code électoral. Nous les avons affectés dans les autres qui étaient inférieurs à 600 électeurs. Ce sont des bureaux de vote qui sont contigu, donc il n’y a pas de problèmes à ce niveau », a affirmé M. Bamba. A Lola, y a-t-il des bureaux de vote à zéro électeur ? « Il y en a aussi, mais ils ne sont pas nombreux. Nous avons enregistré deux cas au centre-ville, mais là-bas il y a eu un réajustement. Les surplus d’électeurs des autres bureaux de vote qui sont à côté ont affecté dans ces bureaux à zéro électeur », a expliqué le président de la CEPI. Evoquant les différentes formations, il a précisé que la dernière en cours est la formation des informaticiens. « Nous avons lancé l’appel d’offre à l’issue duquel il y a eu le recrutement de neuf informaticiens. Parce que nous avons huit sous-préfectures et une commune urbaine. Nous avons fait la formation des membres des commissions de gestion des candidatures au nombre de 54 personnes puisqu’il y a neuf commissions de six membres chacune », a conclu le président de la CEPI, Labilé Tokpa Bamba.

Souana Doré