Siège de la CENI

Amadou Salif KEBE Président de la CENI

Siège de la CENI

CENI TV

Dans le cadre de la tenue des élections communales le 4 février 2018, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a déployé des missionnaires sur toute l’étendue du territoire auprès des CEPI (Commission électorale préfectorale indépendante) et des CESPI (Commission électorale sous préfectorale indépendante).

Ces émissaires de la CENI ont pendant 7 jours remobiliser et renforcer les capacités des démembrements de la CENI. La circonscription électorale de Dalaba compte 10 localités qui sont : Commune urbaine, Bodié, Ditin, Kaala, Kankanlabé, Kèbaly, Koba, Mafara, Mitty et Mombéya.

Après un tour de table des membres des démembrements que le président de la CEPI, Mamadou Pathé Barry, a planté le décor sur le déroulement de la mission. Il a félicité la CENI pour l’envoi des émissaires qui ont touché du doigt la réalité sur le terrain. M. Barry  a présenté la situation difficile dans laquelle les CESPI travaillent. Car celles-ci ne comptent que sur leur propre personne comme ressource, elles manquent de tout. Les CESPI ne disposent ni de locaux, ni d’engins roulant encore moins d’outils informatiques. Selon lui, la CEPI qui avait de quelques matériels n’en dispose plus. Même qu’il n’y a pas d’agents de sécurité pour surveiller le siège de la CEPI. « Sans cette mission, nous demandions comment organiser une élection sans aucun moyen disponible. Avec l’arrivée de la mission, nous commençons à avoir une lueur d’espoir. L’arrivée du secrétaire général à la tête de cette mission a débloqué certaines situations. Nous demandons à la CENI de penser aux CESPI qui n’ont rien sinon que leur bonne volonté. Si nous avons besoin d’imprimer un document, nous faisons recours aux cybers qui prennent connaissance du contenu malgré nous. Nous faisons tout à nos propres frais. Malgré ces difficultés, nous sommes prêts à jouer notre partition dans la réussite des élections communales dans la circonscription électorale de Dalaba », a conclu le président de la CENI.

Dans son intervention, le chef de mission de la CENI à Dalaba a décliné les objectifs spécifiques assignés à la mission qui sont entre autres : procéder au contrôle effective des démembrements ; finaliser l’installation des démembrements ; superviser le paiement des arriérés des démembrements( émolument et location) ; procéder à l’appropriation par les démembrements et les responsables locaux du nouveau code électoral révisé notamment dans sa partie concernant les élections communales ; procéder à l’appropriation par les démembrements des règles de bonne conduite dans l’organisation des élections ; procéder au remplacement des membres des démembrements décédés ou déplacés ; faire l’état des lieux des locaux des démembrements (CEPI, CESPI, CECI ; inventorier le matériel informatique, mobiliers et matériels roulants. Aux dires de M. Bocar Cissoko, la nouveauté pour ces élections est la décentralisation de la cellule de suivi de l’exécution du chronogramme des communales et le CIP (Comité inter partie). D’après lui, la rencontre avec tous les acteurs du processus laisse présager que ces élections se passeront dans des conditions de paix et de quiétude sociale. Il a promis de remonter à la CENI les requêtes formulées par les démembrements.

Aly Badara Condé