Siège de la CENI

Amadou Salif KEBE Président de la CENI

Siège de la CENI

CENI TV

Dixinn a été la troisième étape de la tournée de l’équipe multimédia de la CENI dans les CECI de Conakry. Ce 25 ocotbre, à la CECI de Dixinn, elle a assisté au déroulement de la mission de remobilisation et de renforcement des capacités des démembrements dans le quartier Minière Cité.

Le commissaire superviseur de la commune de Dixinn, El Hadj Amadou Oury Baldé, directeur du département Sécurité, rappelle les objectifs de cette mission. « Nous sommes dans la commune de Dixinn depuis un certain nombre de jours pour la remobilisation des démembrements, le renforcement de leurs capacités. Mais également nous avons une mission particulière cette fois-ci qui concerne la CECI. Il y a un certain d’objectifs qui sont assignés par la CENI et pour lesquels nous devons avoir des informations. Entre autres, il y a le contrôle de présence des membres des démembrements, la finalisation de l’installation des démembrements là où ce n’est pas achevé, la distribution des guides et règles de bonne conduite des démembrements, l’état des lieux des locaux des démembrements, l’inventaire des mobiliers de bureaux, des matériels informatiques et des engins roulants, ensuite récupérer les pièces comptables. Globalement voilà l’objet de la mission, mais au-delà nous devons visiter tous les quartiers », indiqué M. Baldé.

Il poursuit qu’à Dixinn, nous avons 22 quartiers. « Nous les visitons pour constater la réalité. Nous cherchons à savoir si les quartiers ont leurs propres bureaux. Pas des bureaux contigus à la maison, dans les domiciles, mais s’ils ont leurs propres bureaux indépendants des domiciles privés ou maisons privées. Nous prenons des informations relatives aux étapes suivantes. Nous rencontrons les chefs de quartiers et autres responsables qui viennent nous voir pour qu’on parle des possibilités que la CENI a pour organiser les élections », conclut le commissaire superviseur de la commune de Dixinn.

Parlant de l’état des lieux, M. Mamadi Sano, président de la CECI de Dixinn, affirme que : « Nous sommes déjà dans un local qui, par rapport au paiement, est en avance. Nous avons quatre bureaux et un magasin. S’agissant des équipements, nous avons appris que nous allons être dotés en matériels informatiques. Nous avons des engins roulants qui ne sont pas du tout entretenus depuis la fin de l’élection présidentielle de 2015. Comme difficultés, nous n’avons pas d’électricité, d’eau. Nous avons quelques chaises et quelques outils qui nous permettent de travailler. On espère que la CENI va renforcer nos capacités, surtout matérielles, pour que nous puissions être à la hauteur de la mission qui nous ait confiée ».

Et le paiement des huit mois d'arriérés de salaire ? « Les huit mois d’arriérés de salaire ont été payés. Tout le monde est en possession de son dû. Cela a galvanisé les uns et les autres. Aujourd’hui, dans le cadre des contrôles physiques, les missionnaires sont très exigeants. On avait deux membres qui étaient en voyage, on les a appelé, ils sont tous venus. Tout le monde est mobilisé et les quinze membres de la CECI sont présents avec les deux assistants techniques », conclut M. Mamadi Sano.

Souana Doré