Siège de la CENI

Amadou Salif KEBE Président de la CENI

Siège de la CENI

CENI TV

Après l’étape de Kaloum, une équipe multimédia de la CENI s’est rendue dans la CECI de Matam ce 25 octobre, pour voir comment se passe la mission de remobilisation et de renforcement des capacités des démembrements.

Là aussi les problèmes sont presque les mêmes.

M. Mohamed Lamine Camara, président de la CECI de Matam, déclare : « L’état des lieux de la CECI de Matam est que tous les membres sont complets. Nous avons quitté la cour de la commune comme il a été demandé par les partis politiques. Nous sommes maintenant dans notre nouveau siège et vous voyez que tous les commissaires sont présents ».

S’agissant des mobiliers et matériels informatiques, M. Camara précise : « Côté matériel, franchement nous ne sommes pas équipés. Nous avons qu’une dizaine de chaises, deux tables de bureau, un ordinateur en état de vétusté avancé. Donc, pratiquement nous ne sommes pas équipés.  Nous avons besoin d’équipements que sont les ordinateurs, les imprimantes, de photocopieuses, d’un groupe électrogène parce que le courant n’est pas stable dans ce quartier ».

Cette mission en cours a-t-elle une importance ? « Oui elle a une importance parce qu’elle nous encourage, qui nous dit que le temps mort est terminé, la recréation est terminée, il faut reprendre les activités. Donc, c’est une très bonne chose pour nous ». Et le paiement des arriérés ? « Oui, les arriérés ont été payés intégralement et nous sommes contents. C’est pourquoi nous sommes tous là. N’eut été ce paiement, vous n’allez trouver personne ici », a indiqué le président de la CECI.

Sur leurs attentes, il déclare : « Nous voulons travailler dans des bonnes conditions. Donc, il faut que tous les démembrements de la CENI soient équipés en mobiliers de bureau, en outils informatiques, en tout même la sécurité. Parce qu’ici nous sommes dans un quartier très compliqué. Nous souhaitons que la CENI tienne compte de cet aspect sécurité à bras le corps ».

Souana Doré