Siège de la CENI

Amadou Salif KEBE Président de la CENI

Siège de la CENI

CENI TV

Ce 25 octobre, une équipe multimédia de la CENI s’est rendu dans la CECI de Kaloum pour voir comment se passe la mission de remobilisation et de renforcement des capacités des démembrements.

L’équipe est partie touchée du doigt le déroulement de la mission dans la presqu’île de Kaloum.

M. Souleymane Magassouba, président de la CECI de Kaloum, déclare : « Comme indique les TDR de la mission, c’est une mission de remobilisation, de renforcement des capacités et de faire l’état des lieux des démembrements ». Sur l’importance de la mission sur les démembrements, M. Magassouba rappele aussi que : « Nous sommes dans un nouveau local, donc cette mission y va dans notre intérêt. Surtout après huit mois d’absence sur le terrain, il était normal de faire une remobilisation de tous les démembrements pour que nous soyons encore actifs afin d’atteindre les objectifs qui nous a été assignés. Je crois que cette mission va dans le sens des objectifs de la CENI et elle va nous permettre d’atteindre notre objectif ».

Faisant l’état des lieux du siège de la CECI, des mobiliers et des matériels informatiques, le président de la CENI explique que : « Nous venons à peine d’abriter un nouveau local, vous constatez que nous avons qu’un seul mobilier de bureau que moi j’ai en tant que président, une seule table de réunion et neuf chaises pour 15 commissaires et deux assistants techniques. Nous sommes en manque de mobiliers de bureau et nous n’avons aucun outil informatique pour nous permettre de travailler sur le terrain et de mener les activités. Cela va nous causer des problèmes si nous ne sommes pas dotés en matériels informatiques. Puis, nous avons des engins roulants qui sont tous dans de mauvais état. Si nous n’avons pas d’engins roulants, certes nous avons une petite commune par rapport aux autres communes, le déplacement sera compliqué et surtout le trafic est difficile. Il faudrait que si l’on doit faire l’état des lieux que le chef de mission et la CENI puisse tenir en compte ce facteur pour que nous soyons dotés pour atteindre les objectifs ».

Avez-vous des matériels électoraux stockés ? « Non ! Après l’élection présidentielle de 2015, les missionnaires de la CENI sont venus prendre tous les matériels  électoraux. Donc à ce jour nous n’avons aucun matériel électoral gardé à notre niveau », renchérit M. Souleymane Magassouba. Parlant de la compréhension du nouveau code électoral révisé, il précise que : « Pour le moment, nous nous sommes justes appropriés du texte, aucun renforcement de capacité n’a été fait. On nous a fait parvenir un guide de bonne conduite des démembrements que nous sommes en train de s’approprier du texte pour comprendre les conduites que nous devons avoir pour atteindre les objectifs ».

Sur la présence de tous les membres de la CECI, il a souligné : « Tous les commissaires sont présents ainsi que les deux assistants techniques. Je remercie les commissaires pour leur courage, durant les huit mois aucun n’a démissionné, personne ne s’est déplacé et il n’y a pas eu de décès ». Sur le paiement des arriérés de primes, M. Magassouba n’a pas caché son soulagement : « Les arriérés ont été payés. Je crois que cela a soulagé les commissaires et les a encouragé à poursuivre leur mission ».

Souana Doré