Siège de la CENI

Amadou Salif KEBE Président de la CENI

Siège de la CENI

CENI TV

Dans le cadre de sa prise de contact avec les acteurs du processus électoral, le Président de la CENI, Me Amadou Salif Kébé, accompagné de plusieurs commissaires, a échangé ce 18 septembre 2017 avec les responsables du RPG-arc-en-ciel, au siège du parti sis au quartier Gbessia-Aéroport, commune de Matoto.

Pour un souci de transparence dans l’organisation des futures élections locales, le Président de la CENI a initié une tournée dans le but de redonner aux acteurs du processus les garanties pour une élection locale, paisible et transparente. Ce lundi, ce fut le tour du RPG-arc-en-ciel.

Il est tout d’abord revenu au commissaire Mamadi Lamine Condé, rapporteur de la CENI, de situer l’évènement dans son contexte. Il dira que la nouvelle dynamique engagée par son institution est une œuvre de son Président Amadou Salif Kébé qui ne veut pas évoluer à vase clos dans les prises de décision concernant la tenue des élections locales.

Pour sa part, l’honorable Saloum Cissé, secrétaire général du RPG Arc-en-ciel, a salué la démarche de la CENI qui selon lui est courageuse et rassurante. Il n’a pas manqué de mettre l’accent sur un certain nombre de préoccupations qui est par exemple l’éloignement des électeurs de leurs bureaux de vote qui suscite selon lui un nouveau découpage électoral. « Pour cette question, le Président de la CENI nous rassure que la nouvelle loi électorale exige maintenant 2 kilomètres pour les centres urbains et 5 kilomètres dans les zones rurales en ce qui concerne la distance des électeurs de leurs urnes. C’est la loi qui dit que le même fichier qui nous a conduit aux dernières présidentielles de 2015 soit le même pour la tenue des élections locales à venir », a souligné l’honorable Saloum Cissé.

De son côté, le Président de la CENI a dit que son institution de par la loi est organisatrice des élections en Guinée, mais renchérit-il, elle n’organise des élections qu’entre les partis politiques. Et que la démarche de son équipe est de recueillir les préoccupations des uns et des autres et apporter des solutions conformément aux lois du pays en matière électorale. « Nous sommes ici au siège du RPG Arc-en-ciel dans le but de renouer le fil du dialogue. Depuis très longtemps, la CENI ne discutait plus avec les partis politiques et cela a suscité un certain nombre de questionnement que vous n’ignorez pas. De par cette démarche, nous croyons que des décisions majeures sur les élections seront débattues et chacun dira sa manière de voir les choses concernant le processus électoral. La méfiance entre l’OGE et les parties prenantes décrédibilise le processus électoral. C’est ce que nous voulons éviter. Tout ce que nous faisons va être partagé entre toutes les parties prenantes au processus. Nous nous efforcerons à respecter le contenu de la nouvelle loi électorale qui nous impose assez de choses dans un laps de temps. Mais avec la compréhension des acteurs, nous arriverons à les surmonter ensemble », a conclu Me. Amadou Salif Kébé.

Aly Badara Condé