Bakary FOFANA
Siège de la CENI

Bakary FOFANA

Président de la CENI

Siège de la CENI

CENI TV

Décédé le 30 juin dernier, le commissaire Alpha Yéro Condé, Directeur adjoint du Département Etudes et Sensibilisation, a été inhumé ce 3 juillet dans l’après-midi, au cimetière de Kameroun.

Auparavant, dans la Salle des Congrès du Palais du peuple, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a organisé un symposium à son honneur pour permettre à ses collègues commissaires, au personnel d’appui de la CENI, aux parents, amis et connaissances de lui rendre un dernier hommage. Dans la salle, la tristesse se lisait sur tous les visages.

Après l’oraison funèbre, le Président de la CENI, Bakary Fofana, a rappelé que la mort du commissaire Alpha Yéro Condé a plongé la CENI dans un choc émotionnel intense au moment où elle a besoin d’harmonie. Même que sa compétence leur manquera toujours. « Plus qu’un commissaire, c’était un métronome pour la réussite des opérations électorales. Le département de la communication dont il était le promoteur demeure le garant de la confiance électorale, agissant comme un antidote aux manœuvres frauduleuses », a conclu le Président de la CENI.

Le commissaire Pathé Dieng, Directeur du Département Etudes et Sensibilisation, collaborateur direct de l’illustre disparu, est resté sans mots. « C’est difficile de dire quelque chose en ces instants de tristesse surtout pour un collaborateur proche. On partageait des secrets, on était complices ». Il retient du commissaire Alpha Yéro Condé, c’est sa foi en l’avenir de la Guinée. Il a rappelé qu’il lui disait que la mission des commissaires est de faire en sorte que la CENI contribue à l’ancrage de la démocratie en Guinée.

M. Bakary Mansaré, vice-président de la CENI, El Hadj Ibrahima Kalil Keita, préfet de Siguiri et ancien commissaire, M. Lansana Komara du RPG, l’ancien Premier ministre Ahmed Tidiane Souaré et le ministre Secrétaire général à la Présidence, Kiridi Bangoura et bien d’autres personnalités ont témoigné sur la vie de l’illustre disparu.

Au nom de la famille, le Colonel Lamine Condé, frère du défunt, a demandé pardon au nom de son frère à tous ceux à qu’il avait fait du mal ou offensé avant de remercier le Président de la CENI et ses collègues commissaires pour leur soutien à son frère durant tout le temps de sa maladie. Il a ensuite remercié aussi le Président Alpha Condé et son gouvernement pour leur soutien.

Famani Condé, un des fils de Yéro, a dit merci à tous ceux qui sont venus leur témoigner leur sympathie.

Souana Doré