Siège de la CENI

Amadou Salif KEBE Président de la CENI

Siège de la CENI

CENI TV

Dans le cadre des préparatifs des élections locales, la CENI s’active dans le renforcement des capacités des acteurs intervenant dans le processus électoral.

 La liste des bénéficiaires s’allonge par la formation des 33 préfets et de 2 cadres du ministère de l’Administration du territoire. La formation va du 30 août au 03 septembre 2016 à Conakry.

Dans son discours de circonstance, le directeur du département Formation et Accréditation de la CENI a déclaré que son institution s’est inscrite dans la dynamique de l’organisation des élections locales après les législatives de 2013 et la présidentielle de 2015.

 Le commissaire Jacques Gbonimy a rappelé que la CENI a pour souci de mettre tous les acteurs du processus au même niveau d’information. « Ainsi, après les partis politiques, les parlementaires, les médias et les Organisations de la Société Civile (OSC), c’est au tour des préfets de s’approprier du contenu de la formation modulaire BRIDGE, afin de mieux cerner les termes liés à l’organisation des élections dans le pays »

En tant qu’assistant technique du premier plan de la CENI, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a remercié l'institution électorale pour l’opportunité qu’elle offre aux administrateurs territoriaux en leur donnant des  outils nécessaires dans l'accomplissement correct de leurs missions.

Le général Bouréma Condé a invité les participants à plus de participation. Il n’a pas raté l’occasion de dire aux bénéficiaires que s’ils ratent cette opportunité de se doter de l’outil BRIDGE eh bien, ils rateront  le train qui allait les conduire à la gare de la réussite d’un processus électoral aussi complexe que les élections locales. 

«  On ne peut pas jouer efficacement son rôle dans un jeu sans en maitriser les règles et les principes dudit jeu. Pendant les cinq (5) jours de formation, il vous sera donné l’ultime occasion de poser toutes les questions sur ce qui vous parait flou et anormal dans un processus électoral. En dehors de cette salle, il vous sera difficile de mettre main sur ces experts électoraux qui coutent très chers en matière de consultation.  Je vous demande à vous tous l’assiduité, la ponctualité et la participation collective durant les travaux », a insisté le Général Bouréma Condé. 

Le président de la CENI, Bakary Fofana, quant à lui, s’est réjoui de la présence de tous les préfets à cet atelier. Le président a souhaité voir cette formation profiter au maximum possible les administrateurs territoriaux dans l'accomplissement de leurs mandats en matière électorale. Il a indiqué, qu’en organisant cette session de formation, la CENI entend réaffirmer, une fois de plus, son attachement aux valeurs qui encadrent le fonctionnement de la CENI et qui ont pour nom indépendance, impartialité, professionnalisme et esprit de service.

Durant les 5 jours, ce sont 4 commissaires de la CENI  et le directeur pays d’OSIWA en Guinée qui dispenseront dix (10) thématiques à savoir : Principe de base d’une administration électorale; OGE et parties prenantes; Systèmes électoraux et inscription des électeurs; Cadre juridique; Observation électorale; Genre et élections; Planification électorale; Technologies et élections; Education civique et information électorale; et Le cycle électoral.

Aly Badara Condé