Siège de la CENI

Amadou Salif KEBE Président de la CENI

Siège de la CENI

CENI TV

L'atelier portant panification et la communication électorale organisé par la CENI a pris fin le 24 août à Conakry. En marge des travaux de cet atelier, les rédactions de ceni-infos et site web ont  rencontré quelques commissaires qui ont donné leurs impressions sur le contenu de la formation.

Monsieur Maxime Koivogui, Directeur du Département Communication et information a dit : « je tire de cette formation que je qualifie de rendez-vous du donner et du recevoir trois leçons. La première c’est que les commissaires sont engagés à donner une image de crédibilité à l’institution CENI en dehors de toute considération personnelle. Ils sont prêts à ce que la CENI soit inscrite parmi les meilleurs Organismes de gestion des élections. La deuxième leçon est attendue par l’Afrique. L’identité nationale a été au cœur de la stratégie de communication que la CENI est en train de mettre actuellement en place. La troisième est que notre identité nationale c’est aussi la défense du peuple. C’est ainsi que la CENI se colle à l’avenir radieux de la Guinée. Non pas seulement un exercice d’organisation des élections mais plutôt un exercice de rehaussement du niveau de considération dans le processus de démocratisation de l’Afrique, de la Guinée à travers la CENI et les autres institutions ».

Madame Mamie Sia Tolno, Directrice adjointe du département Transparence a dit : « mes impressions par rapport à cet atelier sont bonnes. Je suis très satisfaite. Les facilitateurs ont plusieurs années d’expériences en la matière. Je suis en train de découvrir des innovations. Cela contribue à faire en sorte que je puisse communiquer sans hésiter. L’objectif de cet atelier est atteint. Pour bien communiquer il faut avoir les connaissances requises. Je pense que ce genre de rencontre doit continuer pour permettre de nous perfectionner et de faire en sorte que nous soyons un modèle dans la sous-région.

Je tire un chapeau au président de la CENI, à tous mes collègues  commissaires, surtout au département Communication pour cette initiative. L’objectif qui nous a amené à la CENI c’est d’organiser des élections libres, crédibles et transparentes. Ce genre de rencontre permet aux commissaires d’être au même niveau d’information sur la communication.

Charles André Soumah, directeur adjoint du Département Communication et information a dit: « cela a été un atelier enrichissant et c’est venu au bon moment. Puisque nous sommes dans le processus d’organisation des élections de proximité. Cet atelier de formation des commissaires comme thème central médias et communication électorale est d’une importance capitale. Parce que ça nous permet, nous commissaires, d’asseoir une stratégie de communication électorale mieux adaptée. Et qui va en retour permettre aux médias de mieux cerner et savoir comment couvrir de façon plus professionnelle le processus électoral. La formation a été animée par des experts qui sont très bien. Ils maîtrisent les thèmes qui ont été développés durant la rencontre. J’espère que ce ne sera pas la dernière formation et que l’on fera profiter à nos assistants  techniques aussi à une telle formation. La communication institutionnelle fait partie des priorités par ce que dans notre vision, nous voulons asseoir une administration électorale compétente et digne de nom. Une administration électorale qui va être la satisfaction de tout le monde. Je pense que c’est une chose à encourager »

Propos recueillis par Alhassane Barry