Siège de la CENI

Amadou Salif KEBE Président de la CENI

Siège de la CENI

CENI TV

Après trois jours d’échanges fructueux autour des thèmes liés aux normes de sécurité des élections, des participants ont exprimé leur satisfaction.

 

Moussa Sangaré, président de la CECI de Matoto 

« A travers cet atelier organisé par la CENI,  nous nous sommes rendu compte que la sécurisation du processus électoral est indispensable pour la bonne tenue des élections.

Certes il y avait par le passé des actions liées à la sécurisation des élections, mais je pense que si les recommandations sont appliquées on aura un processus bien sécurisé et les résultats seront de moins en moins contestés. Puis que nous avons compris que quand on parle de sécurisation, ce n’est pas seulement la présence des agents de sécurité. Un comportement peut être un facteur de sécurisation. Je compte restituer les connaissances acquises aux autres membres de la CECI. Nous sommes outillés pour rassurer les uns et les autres sur la sécurisation du processus. Je pense que la sécurisation et la sensibilisation constituent le plier pour la réussite du processus ».

 Cheick Jafar Kadio Fofana, Chef service administratif et technique du département sécurité

« Vous savez que la sécurité des élections est une question centrale dans le processus électoral. C’est une préoccupation pour la CENI. C’est pourquoi il fallait échanger avec les acteurs pour définir ensemble les normes de sécurisation. Les participants et les facilitateurs, tous se sont donnés à fonds pour la réussite de cet atelier. La réflexion a été très professionnelle. Comme l’a dit le président de la CENI, c’est une première pour un OGE de la Sous-région d’organiser un séminaire sur la définition des normes de sécurisation. C’est vraiment une fierté que d’autres prennent cet exemple chez nous. Le document sera vulgarisé à travers les démembrements à Conakry et à l’intérieur pour que chacun s’en approprie ».

 

Honorable Djéné Saran Camara, présidente de la commission défense et sécurité de l’Assemblée Nationale

« La sécurité des élections est un sujet primordial pour les autorités, pour l’organe de gestion des élections (OGE) et pour tous les acteurs impliqués dans le processus électoral. Il faut dire que quand on parle de sécurisation, on pense tout de suite aux électeurs le jour du vote mais ça va au-delà et c’est plus vaste. Nous avons eu beaucoup d’échanges et de partage d’expériences au cours de cette rencontre en vue de définir les normes de sécurité des élections. Je m’engage à  restituer les grandes lignes de cet atelier aux autres députés restés au parlement. Je  demande à la CENI de démultiplier ce genre de renforcement de capacités et réitère ma volonté de soutenir la CENI  dans ses initiatives salvatrices ».

Propos recueillis par Alhassane Barry